Festival Nomades - Bannière 2012


Programme du Vendredi 27 Septembre 2013



STRING SWING (dans le Village)


String Swing c'est quatre musiciens réunis autour des standards de jazz.

Désireux de vous faire vibrer sur des morceaux des années trente à aujourd'hui, sur des airs que tout le monde connait, empruntés à Django bien sur, mais aussi Birelli, Dorado, Tchan Tchou, Romane...

Deux guitares, une contre-basse et un violon pour interpréter un répertoire façon Jazz Manouche.

String Swing - 1



PERET REYES - Parrain de l'édition 2013 - (dans le Village)


Peret Reyes - 2

Peret Reyes est actuellement le chef de file de la rumba catalane « authentique », légende vivante de la Rumba catalana en lettres majuscules.

Frère de Ramon Reyes « Ramonet » et filleul de Peret « El Rei de la Rumba » Pubill Calaf, il a commencé sa carrière à onze ans avec Los Amaya, au côté de son compère Agustí Abellán Malla « Chango ».

Avec le grand Peret, il a fait le tour de la planète en popularisant la rumba catalane dans les années 70 et 80.

Il a ensuite multiplié les formations et collaborations avec de nombreux et talentueux musiciens comme Gato Pérez.

Il est aussi l'un des pionniers dans l'introduction de la tabla comme instrument de percussion.

Cop de Taula (Taller de Músics, 2012), son nouvel album, met de nouveau à l'honneur les véritables racines de la rumba de Barcelone.

En concert, Peret Reyes est très proche de son public, il noue rapidement des liens et crée ainsi une complicité essentielle pour apprécier et vivre la rumba.

© Alex Carmona

Parrain de l'édition 2013, Peret Reyes vous offrira, accompagné de ses musiciens, 2 rendez-vous à ne pas manquer : ce vendredi, à la « Guinguette » située au cœur du village, et demain samedi, sur la grande scène du chapiteau.




BUBU BOIRIE et MARIA BELLOIR (Sous chapiteau)


Performance aérienne et musicale de Bubu Boirie (Violoniste de la Compagnie Mohein) et Maria Belloir (Circassienne reconnue).




TOUMAST (Sous chapiteau)


Moussa AG KEYNA a suivi le parcours typique des ishumar.

En 1987, la situation politique des Touaregs s'aggravant, il quitte l'Azawagh (Niger) et s'exile en Libye, où il intègre les camps d'entraînement militaires fondés par Kadhafi.
Il a tout juste 15 ans.
Il y apprend le maniement de la kalachnikov, mais aussi de la guitare, et fonde le groupe Toumast.
En 1990, Moussa rejoint clandestinement le maquis de l'Aïr au sein du Front de Libération de l'Aïr et de l'Azawagh.
Gravement blessé à la cuisse en 1993, il est d'abord évacué vers l'Algérie, puis vers la France, pour une longue convalescence.
Grâce à l'intervention d'associations et l'aide gracieuse de plusieurs médecins, il recouvre l'usage partiel de sa jambe.

C'est dans son pays d'exil, et avec Aminatou GOUMAR, qu'il peut relancer le groupe Toumast.
Ils utilisent la guitare électrique, instrument devenu le support d'une communication internationale.
Moussa chante la paix, la lutte pour les droits, la conciliation, avec le souci majeur d'une reconnaissance de leur peuple.
En écoutant cette musique, vous partagez les émouvants témoignages de touaregs qui vous font entrer dans la marche du monde.

Toumast -1



COMPAGNIE MOHEIN (Sous chapiteau)


La Compagnie Mohein - 1

12 ans après les premières répétitions entre musiciens des Rageous Gratoons, la Cie Mohein a tracé une route qui lui ressemble, celle d'un collectif en perpétuelle évolution, ouvert aux rencontres et aux influences de tous bords.

Le répertoire de musiques traditionnelles de l'Est s'est élargi, poussant vers la Bulgarie, la Turquie et le bassin méditerranéen.

Le groupe s'est agrandi, certains sont partis, d'autres sont arrivés.
Et le set purement instrumental des débuts a laissé place à un spectacle où chants, poèmes et instruments se répondent.

© Les Graphistoleurs

La Cie Mohein ne renie pourtant rien de ce qui fut fait pendant une décennie, au début des années 2000, du temps où les locaux du CLAV de la rue de Tauzia à Bordeaux (le LOCAL pour les habitués) servaient de base auto-gérée à une dizaine de musiciens issus de la « Planète Rageous».
Tous avaient pour point commun l'envie de s'aventurer en d'autres terres musicales, le plaisir de saisir de nouveaux instruments, de se confronter à des musiques traditionnelles d'ailleurs, et de se les approprier à leur manière.

Avec un cymbalum, une contrebasse, une guitare, trois violons, une clarinette, une mandoline, des percussions..., la Compagnie Mohein vous propose un voyage musical aux mille et une couleurs avec une energie mêlant les musiques traditionnelles et leurs propres compositions.

La compagnie témoigne ainsi de son attachement et de son soutien aux diversités culturelles des pays de l'Europe de l'est et plus largement du bassin méditerranéen aux couleurs arabo-andalouses.

Une façon de rendre hommage au métissage culturel.

La Compagnie Mohein - 2
© Les Graphistoleurs

Retrouvez toutes les informations sur La Compagnie Mohein à partir de leur site blog depuis le lien ci-dessous :




CLICK HERE (Sous chapiteau)


Click Here - 1

Surnommé Dj tout terrain ou Général, Véritable tête de pont dans le métissage musical, DA, producteur sur son label « NoFridge », Dj Click convie les musiciens qu'il a rencontrés à jouer sur ses machines dans une odyssée électrogypsy enfiévrée depuis les confins du Rajasthan jusqu'aux tablaos sévillans.
Le timbre vibrant de Nadya Potinga joue les fils d'Ariane, guidant l'épopée de sa voix polyglotte au travers de paysages indiens, serbes, roumains, moldave, français, russe et andalous.
L'âme Rom y affleure sans fard, dans la fête et la mélancolie, les passagers invités s'activent dans une ronde jubilatoire avec l'épique ensemble balkanique de Tziganiada. Comme un euphorisant « Latcho Drom » les danses et palmas de Karine Gonzalez referment cette fresque moderne aux origines antiques essaimant un joyeux folklore du 21ème siècle.


Un équipage expérimenté qui marient les horas, le flamenco, le folklore ou les tammuriatas avec les soubresauts hip-hop, drum'n bass voire new wave.
Un voyage intense au coeur de la Tsiganie et de ses trésors musicaux, arrosés par la puissance de feu des dance-floors électros.

Click en explorateur alchimiste, invente un nouveau genre « digital folk », produit une musique sans visa, met de l'urbain dans le rural et du vivant dans la mécanique électronique.


Dj Click : Programmation, platines, theremin et voix (France)
Nadya Potinga : Voix et sampling (Moldavie)
Serioja Mihai : Violon (Roumanie)
Tudorel Mihai : Saxophone, flute et Voix (Roumanie)
Karine Gonzalez : Danse, palmas et voix (France)


Retrouvez toutes les informations sur Dj Click à partir de son site Internet officiel depuis le lien ci-dessous :




Association MASCARETS - 165, Rue Achard - 33300 BORDEAUX (Bacalan) - Gironde
Tél. : 05 56 50 85 60 © 2012 Association MASCARETS | Tous droits réservés
Réalisation : Amicale Laïque de Bacalan