Festival Nomades - Bannière 2012


Pourquoi Nomades ?


Festival Nomades 2010 - Le public

Objectifs et valeurs :

Le Festival Nomades est un des outils efficaces pour développer le projet social et culturel du quartier.

  • Un projet social

Le quartier de Bacalan, un des quartiers populaires de Bordeaux et véritable carrefour culturel, classé en ZUS (Zone Urbaine Sensible) et en RRS (Réseau de Réussite Scolaire), accueille depuis longtemps des communautés originaires d'ailleurs.
Depuis 60 ans, Bacalan accueille aussi des gens du voyage, gitans, manouches, qui forment une culture importante, de l'ordre de 15% de la population totale, faisant partie intégrante de l'identité de ce quartier.
De plus, une aire d'accueil des gens du voyage est implantée sur le quartier depuis 2007.

Festival Nomades 2010 - Un public nombreux

Des actions de différentes natures sont déjà entreprises par les écoles, certaines associations et institutions, auprès des populations des gens du voyage, souvent en retrait, pour qu'ils soient acteurs et réalisateurs sur le quartier au même titre que les autres habitants.
Le projet Nomades apparaît comme un outil efficace pour accélérer le processus de rapprochement des habitants et permettre à chacun de dépasser ses a priori.
Ce rapprochement s'effectue entre autres par l'implication de personnes très différentes dans l'élaboration et la réalisation du projet.
Travailler en commun favorise le respect mutuel et la connaissance de l'autre.


Il nous paraît important que les gens du voyage du quartier, au même titre que les autres habitants, restent acteurs à part entière du festival et y prennent une part active.
La fréquentation du festival permet également à de nombreuses personnes d'origines différentes de se côtoyer et de partager un moment dans un cadre festif et apaisé.
Des échanges se créent avant, pendant et après celui-ci.
Des effets très positifs ont déjà pu être constatés lors des deux premières éditions (mai 2009 et septembre 2010) par de multiples signes d'amélioration des rapports humains, auxquels viennent s'ajouter une plus grande fréquentation des structures associatives du quartier par les communautés des gens du voyage et une implication en hausse de ces familles dans la vie des écoles.

Festival Nomades 2010 - Montage du chapiteau
Festival Nomades 2010 - Montage du chapiteau

Ce festival, fréquenté par de nombreux bordelais, habitants de la CUB, voire du département, est un des rares événements bacalanais à attirer autant de monde, venu par intérêt ou par curiosité.
Cette manifestation a permis de valoriser le quartier, de mélanger les publics et de susciter des échanges, au-delà des préjugés.



  • Projet culturel

Les habitants d'origines diverses du quartier de Bacalan se côtoient mais connaissent souvent mal la culture de leurs voisins.
Les cultures des gens du voyage, peu médiatisées et souvent caricaturées, méritent d'être valorisées non seulement au travers de leur aspect le plus souvent évoqué mais finalement peu connu, la musique, mais aussi du point de vue de leurs histoires, leurs traditions, leurs langues, leurs métiers.
Les musiques nomades sont variées et leurs différences sont aussi nombreuses que leurs similitudes.


Festival Nomades 2010 - Miguel Soler

De la même façon, les formes que peuvent revêtir ces musiques sont multiples, que ce soit par les instruments, les rythmes, les chants ou les danses.
Sans prétendre à une exhaustivité impossible, faire ressortir la diversité et la richesse de ces musiques est un objectif important du festival « Nomades ».

De plus, les cultures de ces populations sont tout à la fois plurielles et singulières, ayant en commun des aspects ayant trait au nomadisme mais se différenciant les unes des autres par la langue, l'histoire ou les traditions.

Il nous paraît important, dans le cadre de ce projet, de faire une place conséquente aux paroles, aux cultures et à l'histoire de ces populations.

Miguel Soler

Des moments de sensibilisation, en particulier du public scolaire, des expositions de photos, des présentations de textes, des projections de films, des moments d'échanges avec des membres des communautés du voyage, des représentations théâtrales, seront donc prévus dans le cadre du village du festival pendant les trois jours.

L'objectif de ce festival est de continuer à proposer aux habitants du quartier et au-delà, des prestations de qualité, mettant en valeur les cultures nomades, pour permettre à chacun de connaître toujours un peu plus son voisin.



  • Projet scolaire

Ce festival a pour but d'élargir l'éventail culturel des enfants.

En abordant leurs cultures dans l'école, les enfants tziganes se sentent concernés par le système éducatif ; il en résulte une meilleure fréquentation et un rapprochement des parents vers les enseignants.

A travers ces sensibilisations, de nombreuses thématiques sont abordées : le respect de la différence, l'histoire, la musique...

Festival Nomades 2010 - La Koumpagnie Amore
La Koumpagnie Amore


  • Un projet pour l'attractivité du territoire

Le quartier de Bacalan a longtemps été stigmatisé et mis à l'écart du reste de la Ville de Bordeaux.
Souvent vu comme un village, au risque de rester tourné sur lui-même, Bacalan a choisi, avec le Festival Nomades de confirmer son esprit d'accueil, de mixité et d'ouverture.
Ce festival a permis, lors de ses deux premières éditions, de confirmer l'attractivité de Bacalan pour bon nombre de Bordelais et Bordelaises, et d'habitants de la CUB.



Association MASCARETS - 165, Rue Achard - 33300 BORDEAUX (Bacalan) - Gironde
© 2012 Association MASCARETS | Tous droits réservés
Réalisation : Amicale Laïque de Bacalan