Festival Nomades - Bannière 2012


Bilan Festival Nomades 2012


Sensibilisations pour les scolaires



Toutes les sensibilisations à destination des élèves ont été offertes gracieusement aux établissements scolaires sans aucune participation financière de l'Education Nationale.

  • Séances de contes à la bibliothèque de Bacalan sur la thématique du voyage

    • 7 classes maternelles (140 enfants) de la toute petite à la grande section

      Conteuses : Aneth Desplat / Claude Dagail et toute l'équipe de la bibliothèque

      Les contes ont été très appréciés par les élèves et les enseignants.
    Séances de contes à la bibliothèque

  • Séance de présentation des musiques des Balkans par la Compagnie Mohein

    Présentation des musique des Balkans par la Cie Mohein

    • 18 classes (365 enfants) de la petite section au CM2

      Les enseignants ont beaucoup apprécié le contenu musical et ont souligné la qualité de la présentation ainsi que la pédagogie des intervenants, plusieurs classes se sont saisies de cet événement pour démarrer des projets musicaux dans les classes.

  • Projection du Film « Swing » suivi d'une rencontre avec l'acteur principal et parrain du Festival Tchavolo Schmitt

    • 7 classes (150 enfants) du CE2 au collège

      Les élèves de Cycle 3 ont été sensibilisés à la vie des gens du voyage et ont été touchés par la rencontre avec ce musicien très chaleureux.
    Tchavolo Schmitt rencontre les scolaires

  • Visite du Village du Festival

    Découverte de l'artisanat par les scolaires

    • 14 classes (300 enfants) du CP au collège

      Le Village fut exclusivement ouvert pour les scolaires le vendredi de 14 h à 16 h où l'ensemble des exposants et artisans ont présenté leur travail et échangé avec les enfants.

      Les élèves et enseignants ont mieux compris certains aspects du mode de vie des nomades et cette visite a donné lieu à des suites en classe (journal de l'école...etc.)




Lien social et associatif



    • La diversité du public a été soulignée, tant au niveau culturel que social ou générationnel.
      L'objectif de mixité des populations semble ainsi globalement atteint.

    • Le prix libre semble avoir favorisé les visites et la variété du public.

    • Les bacalanais les plus « anciens » étaient cependant proportionnellement moins présents que de nouveaux habitants.
      La communication a pourtant été importante à Bacalan.

    • La participation libre des spectateurs a été de 3,77 euros en moyenne même si le prix libre n'était pas dans les habitudes du public.
      « Des artistes de qualité à 3,77 euros, c'est quand même pas mal ! » s'exclame un bénévole.

    • Le village en accès gratuit a permis la fréquentation du Festival par de nombreuses familles venues pour découvrir.

    • L'ambiance a été considérée unanimement comme très agréable, sans tension, agressivité ou conflit, aussi bien parmi les bénévoles que dans le public.

    • Les rapports mutuels entre artistes, techniciens et bénévoles ont été très bons, exempts de mouvements d'humeur ou de condescendance.
      Il est signalé que le travail de sensibilisation des artistes invités quant aux objectifs et à l'esprit du festival a été très important et a porté ses fruits.
      Les artistes ont participé à la vie du village et ont vraiment été acteurs de la fête.
      Tchavolo Schmitt, en particulier, a été un vrai parrain, très chaleureux et très présent.
    Tchavolo Schmitt - Rencontre avec les bénévoles

    • Les artistes ont souhaité remercier les bénévoles pour leur accueil.
      Les techniciens ont fait des efforts au-delà de leurs missions.
      Les bénévoles ont vraiment apprécié la proximité et la cordialité de ces professionnels car chacun s'est engagé en sachant rester dans son rôle.

    • L'organisation des plannings pour les bénévoles était très bien faite et cela a permis le bon fonctionnement de la manifestation et favorisé le bon esprit et la cordialité.
      Tous ont eu le sentiment de participer au projet, pour les autres, pour donner du bon temps à tous.
      « A Bacalan, on sait accueillir et partager ! »

    • Le démontage en urgence (alerte météo) du chapiteau le dimanche entre minuit et 2 heures a été un moment inoubliable pour les vingt bénévoles encore présents.

    • Toutes les associations ont apporté leur contribution à la manifestation (ainsi que les écoles, le collège et la bibliothèque).
      Il est rappelé que certains bénévoles ont travaillé des soirées entières longtemps avant le festival pour son organisation.

    • Un partenariat avec l'école Adams (Formation son et lumières) a été mis en place où une dizaine de stagiaires ont pu être accueilli et formé sur le festival en échange d'un prêt de matériel de son.
      Nous avons été un lieu de formation professionnelle.


      • Associations du quartier impliquées :
        • ADIQB
        • AFL Bordeaux-Nord
        • Amicale Laïque Bacalan
        • Amicale des locataires du Port de la Lune
        • BAC
        • Collectif Bordonor
        • Centre d'animation de Bacalan
        • Ecole du Cirque de Bordeaux
        • Garage Moderne
        • Gargantua
        • MCBA
        • Régie de quartier
        • UBAPS
        • Vie et Travail à Bacalan

      • Autres structures du quartier impliquées :
        • Bibliothèque de Bacalan
        • Collège Blanqui
        • Ecole Achard
        • Ecole Charles Martin
        • Ecole Labarde
        • Ecole Point du Jour

      • Associations et structures partenaires :
        • CACIS
        • Collectif Slavalgar
        • Ecole ADAMS (technique son et lumière)





Organisation et déroulement du Festival



    • La taille du site plus restreinte que lors de l'édition précédente ainsi que le chapiteau au centre du village ont favorisé la convivialité.

    • Le lieu pour le parking et l'accueil des bénévoles était nécessaire mais il est dommage qu'il n'ait pas été possible de permettre un trajet distinct pour les véhicules qui devaient traverser le site pour se garer.
      Une voie derrière un double barriérage près des bassins est-elle envisageable ?

    • Une dispersion du site aurait peut-être été plus sympathique mais aurait posé des problèmes de distribution électrique.

    • Pour les jours et horaires, il a été posé le problème du dimanche, trop « flou », moins motivant car sans concert sous chapiteau et avec le démontage en même temps que les visites, ce qui posait problème.
      Le dimanche doit être réservé au démontage par les bénévoles disponibles ce jour-là mais pas le lundi.
      Un bon jour pour les rapports techniciens-bénévoles.

    • Les gradins ont été très pertinents.

    • La programmation devait à l'origine aller jusqu'au dimanche soir mais a été modifiée en raison de restrictions budgétaires.
      Il reste des problèmes d'horaires et d'informations insuffisantes.
      Le spectacle de cirque prévu et finalement annulé n'a pas été annoncé clairement sur le site.

    • Les concerts du samedi après-midi posent des problèmes techniques de balances et de public peu nombreux pour les artistes.
      Pourquoi ne pas envisager plutôt un concert le jeudi soir et réserver le samedi après-midi pour la guinguette afin de créer plus de proximité et de convivialité.
      « Trop n'est pas forcément mieux ! ».
      Penser à articuler les concerts sous chapiteau et animations proposées à l'extérieur.

    • Toilettes sèches à reconduire, bien entretenues.

    • Pas de soucis majeurs par rapport aux secours - 2 malaises vagaux et 1 accident de vélo.
      L'équipe de secours et le médecin du quartier ont vraiment été dans l'esprit du festival.





Les bénévoles



    • 171 bénévoles au total avec, comme pour le public une vraie mixité sociale, culturelle et générationnelle.

    • Pour la restauration, poste très exigeant, il a parfois manqué de bénévoles pour remplacer « l'équipe principale » qui n'a pas pu assister aux concerts.
      Il faudrait idéalement 2 équipes pour tourner.
      Ils ont quand même très bien assuré leur mission pendant ces 3 jours, pour le public comme pour les bénévoles (y compris pendant le montage du festival).
      Les techniciens ont fort apprécié les repas chauds pendant la semaine de montage.
      « Manger du saumon grillé entre deux tentes à monter, c'est pas sur tous les festivals » affirme un technicien.
    Les Bénévoles - L'Equipe chargée de la restauration

    • Pas de gros souci d'entretien ou de sécurité.
      Postes parfois ingrats aux barrières, surtout sous la pluie du vendredi soir mais pas de conducteurs agressifs.
      Les bénévoles ont pris en charge des personnes ayant trop bu en dehors du site, à proximité des bassins à flot et ont su éviter les problèmes.

    • Le parking des vélos doit être mieux organisé. Un vol a été évité.

    • Sous le chapiteau, il a fait chaud mais on ne pouvait pas laisser ouvert pour aérer pour des questions de sécurité et également de poussière au sol.

    • A l'accueil, il manquait des programmes et des informations précises pour le public.

    • Les artistes ont été accueillis avec des moyens limités mais avec beaucoup de bonne volonté et des efforts de décoration. Ils semblent avoir apprécié ces efforts.

    • Le fait d'avoir mis en place un lieu où les bénévoles pouvaient se reposer, se renseigner, se rencontrer, discuter fut fort apprécié et a rajouté un élan supplémentaire à la très bonne ambiance entre bénévoles.





Le Village



Fréquentation : environ 4 000 personnes.

  • Espace rencontres et débats :

    Bernard Guillé - Conférence et débat

    • Conférences de Bernard Guillé :
      Itinéraires, sur les pas d'Arthur Rimbaud - Dans le sillage d'Henri de Montfreid

    • Film autour du flamenco « El instante secreto »
      et rencontre avec le réalisateur François-Xavier Lazaro

    Ce fut complet sur tous ces temps de rencontres et les intervenants ont été très satisfaits de la richesse des échanges avec le public.
    « Il faudrait vraiment un endroit plus grand et plus clos pour éviter les bruits aux alentours.»

  • Les ateliers cirque du dimanche :

    • L'atelier Cirque du dimanche a été très fréquenté par les enfants.
      Il y a eu une forte mixité.
    Atelier cirque

  • Visite du Village du Festival ;

    Découverte de l'artisanat par les scolaires

    • Pique-nique littéraire

    • Danse tribale

    • Tchavolo Schmitt et Sammy Daussat

    • Diego de Plana « El flamenco de instincto »

    • Edwin et son accordéon

    • Eddy et Martin

      « Moments très vivants, une véritable connexion avec le public. »

      « Le mélange amateurs et professionnels qui se sont retrouvés à faire des bœufs ont généré de très bons moments ».
      Certains musiciens amateurs sont venus spontanément jouer sur la scène.
      Malgré une programmation préétablie, il y eu des attentes et des « loupés ».


  • Espace Librairie :

    • Librairie Olympique

    • Editions Pleine Page

    • Rencontre avec José Ruiz autour de l'ouvrage : « Lettre à un ami »

    Rencontre avec José Ruiz - Auteur

  • Les Artisans :

    Florian Thomas : Luthier

    • Luthier : Florian Thomas

    • Vannier : Djan

    • Rempailleur : Bruno Berger

    • Confiserie : Rose-Marie et Etienne Helfrick


  • Les Expositions

    • Photos :

      • « Bohemian's way of life » : Anne-Sophie Annese
      • « Portraits d'enfants gitans au village Andalou » : Christophe Goussard
      • « Immersion avec les Nomades Mongols » : Christophe Goussard
      • « Visages d'ici, Figures d'ailleurs: Portraits Nomades » : Eric Marie-Magdelaine
      • « Du Caire à Zanzibar » : Bernard Guillé


    • Vase o no vase, bale a ni vinto (Habitantes de l'Aire Jallère/CACIS)

    • Expositions autour de la culture Manouche (habitants de l'Aire de la Jallère / Bibliothèque / Associations)

    • Peinture :

      • « Gitans vos papiers » : 12 toiles de Gabi Gimenez


    • Caravane musée de Tania Maguy


    Les exposants et artistes ont particulièrement apprécié la proximité avec le public qui était dans l'ensemble très détendu et prenait vraiment le temps de profiter des expositions.
    Les exposants ont trouvé qu'ils avaient été très bien accueillis et intégrés dans le festival par les organisateurs bénévoles.
    Il a manqué un lieu de ventes pour les CD des artistes qu'il aurait fallu mettre à l'accueil.




Concerts sous le chapiteau



    • Vendredi : 1 300 entrées
      (Complet avec environ 200 personnes ne pouvant pas rentrer)

    • Samedi : 1 500 entrée
      (Compte tenu des différents aller et venus du public)

    Les Bénévoles - L'Equipe chargée de la restauration

    Les concerts ont été forts appréciés par l'ensemble du public.

    Certains artistes se sont transcendés comme Tchavolo Schmitt et le public est ressorti plus que ravi.

    « Une vraie diversité des styles musicaux mais il faudrait s'ouvrir à d'autres cultures nomades... »




Communication



    Découverte de l'artisanat par les scolaires

    • 1 000 affiches et 8 500 flyers ont été distribués sur Bordeaux et la Communauté Urbaine.

    • Le plus pertinent fut le bouche à oreille et la distribution de tracts à la sortie de certains événements.

    • Des radios locales : FIP, Clé des Ondes, France Bleu Gironde, RIG, O2 Garonne ont annoncé l'événement dans leurs programmes.

    • Des articles ont paru dans la presse locale, SudOuest, Bordeaux 7, ..., sur un programme de la Mairie de Bordeaux « septembre en musique » et sur l'été métropolitain de la CUB.

    • Une grosse communication s'est effectuée sur le net à travers de nombreux sites dont celui du Festival (1 900 visiteurs la semaine précédent l'événement) et Facebook.

    • Par contre aucune télévision n'a voulu se déplacer.

    • La communication un peu tardive n'a pas empêché le public de venir et le festival fut pratiquement complet sur les deux jours de concerts.




Bilan financier



  • Le festival fut positif.
    Il y a eu une différence de 70 000€ en moins entre le budget prévisionnel et le réalisé.

  • Le festival fut financé à 60% par des subventions publiques. Aucun financement privé ne nous a été accordé.
    Nous avons dû resserrer le budget dans tous les domaines et tous les prestataires ont fait des efforts, ainsi que les artistes.

  • Nous avons dû faire nous mêmes, la surveillance de nuit, l'ensemble du montage...

  • Heureusement que nos partenaires se sont mobilisés comme jamais et nous ont apporté un soutien hors du commun.

  • Les collectivités nous ont aidés bien au delà de l'aspect financier : la Mairie de Bordeaux nous a prêté tentes, bancs, chaises, plantes, ... et a financé toute l'électricité.

  • La CUB nous a prêté 250 mètres linéaires de barrières Heras.

  • Le Conseil Général et l'IDDAC ont mis à notre disposition : matériel lumières, gradins et du « petit matériel » indispensable...

  • Le Port de Bordeaux nous a prêté gracieusement l'emplacement du festival.

  • Les habitants, les associations, les commerces, les entreprises du quartier nous ont accompagnés et aidés :
    Prêt d'un chariot élévateur, d'un camion frigorifique, du matériel cuisine, de camions;
    Certaines impressions graphiques, assurance offerte...

  • Tous les exposants, les artisans, le cirque de Bordeaux sont venus bénévolement.

  • Une véritable solidarité sur le quartier s'est installée pour ce festival.

  • Tous les efforts de certains partenaires ne pourront être renouvelés pour les prochaines éditions compte-tenu du contexte économique.




Remerciements



Merci à tous nos partenaires :

    • Adams - Ecole Supérieur des Techniques de Spectacle & de l'audiovisuel
    • Aquitanis
    • Bordeaux Port Atlantique
    • Caisse d'Allocations Familiales de la Gironde
    • Caisse des Dépôts
    • Conseil général de la Gironde
    • Ecole du Cirque de Bordeaux
    • Gaz de Bordeaux
    • H 36
    • Iddac - Agence culturelle de la Gironde
    • L'Agence Nationale pour la Cohésion Sociale et l'Egalité des chances - Préfécture de la Gironde
    • La Communauté Urbaine de Bordeaux
    • La Ligue de l'Enseignement - Fédération de la Gironde
    • M2 Numérique - Bruges
    • Mairie de Bordeaux
    • Pleine Page - Imprimeur et éditeur littéraire
    • Région Aquitaine




Association MASCARETS - 165, Rue Achard - 33300 BORDEAUX (Bacalan) - Gironde
Tél. : 05 56 50 85 60 © 2012 Association MASCARETS | Tous droits réservés
Réalisation : Amicale Laïque de Bacalan